Investir dans l'art pour réduire les impôts


Investir dans l'art pour réduire les impôts des entreprises, investir pour économiser des impôts.

Saviez-vous que l'achat d'œuvres d'art ou de pièces d'art vous donne droit à une déduction fiscale ? Il est possible d'embellir votre maison et d'accroître votre patrimoine tout en maximisant vos économies d'impôts. Quels sont les avantages d'un investissement dans l'art? Comment puis-je économiser des impôts en investissant dans l'art ?




Pourquoi investir dans l'art pour économiser des impôts ?


Comme l'investissement immobilier, l'art est aussi un investissement intelligent. En investissant dans l'art, vous pouvez maximiser vos économies d'impôts tout en faisant un investissement intelligent. L'achat et la restauration d'œuvres d'art ou de meubles anciens, ainsi que la location d'instruments de musique, sont autant de moyens de profiter de l'exonération fiscale.


En effet, les œuvres d'art ne sont pas incluses dans la base imposable de l'Impôt sur la Fortune Immobilière. Par conséquent, l'investissement dans les œuvres d'art peut bénéficier d'un allégement fiscal. Les œuvres d'art qui peuvent bénéficier de l'exonération fiscale sont définies à l'article 98A du code général des impôts.


Il s'agit des œuvres d'art suivantes :


Peintures, toiles et photographies d'artistes.

Bijoux ;

Antiquités et meubles de valeur

Sculptures et documents anciens.

Sont également considérés comme des "objets de collection", par exemple, les voitures classiques.


Qui peut investir dans l'art à des fins fiscales ?


Investir dans des œuvres d'art peut être avantageux d'un point de vue fiscal pour une entreprise, mais aussi pour les particuliers soumis à l'IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Bien qu'il s'agisse d'un investissement principalement apprécié par les entreprises, la défiscalisation de l'art contemporain est également ouverte aux particuliers.


Investir dans l'art en tant qu'individu

En payant l'IFI, l'achat d'œuvres d'art vous profite financièrement. Les œuvres d'art sont totalement exonérées d'impôt et ne doivent donc pas être déclarées dans votre déclaration d'IFI. L'impôt sur les plus-values de cession, par vente ou par héritage, peut être réduit. En effet, les œuvres d'art ne peuvent être évaluées qu'à hauteur de 5 % du patrimoine hérité.


Enfin et surtout, les œuvres d'art peuvent être utilisées pour payer les droits de succession. Ce procédé, connu sous le nom de datation du paiement, vous permet de payer la taxe avec une œuvre d'art et de bénéficier d'un délai important pour vous acquitter de vos obligations fiscales. Ce retard est principalement dû au fait que cette procédure administrative peut prendre jusqu'à trois ans.


Investir dans l'art en tant qu'entreprise


Une entreprise qui investit dans les arts peut bénéficier d'une réduction d'impôt plus ou moins importante. Selon la loi n° 2003-709 du 1er août 2003, les entreprises ou les professions libérales qui acquièrent des œuvres d'art originales d'artistes vivants peuvent déduire ces dépenses de leurs bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Les entreprises concernées sont :


Ceux qui sont soumis à l'impôt sur les sociétés.

Les personnes soumises à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des BIC, des bénéfices non commerciaux (BNC) ou des bénéfices agricoles (BA).

Le montant des travaux acquis est versé sur le compte des immobilisations pour bénéficier de l'allégement fiscal par fractions égales sur cinq ans. Une entreprise qui conserve une œuvre d'art pendant cinq ans bénéficie d'une déduction fiscale d'environ 20 %. Toutefois, la déduction ne peut jamais dépasser 5 % des ventes annuelles de l'entreprise.


Quelles sont les conditions d'exonération fiscale pour l'acquisition d'œuvres d'art ?


Pour bénéficier d'une exonération fiscale sur les œuvres d'art, certains critères doivent être respectés :


Établissement d'une facture : la facture est l'une des conditions les plus importantes pour bénéficier d'une exonération fiscale sur l'achat d'œuvres d'art. Sans cette facture, aucun avantage fiscal ne peut être demandé.

Œuvre originale d'un artiste vivant : seules les œuvres contemporaines sont prises en compte dans ce régime fiscal. L'artiste doit être en vie au moment de l'achat.

Exposition de l'œuvre d'art : la législation fiscale exige que l'œuvre d'art en question soit exposée au public pendant au moins cinq ans après son acquisition. Par exemple, il ne peut pas être placé dans un bureau privé ou dans un endroit réservé uniquement aux clients de l'entreprise. Les œuvres d'art peuvent également être confiées à un musée ou déposées auprès d'institutions locales. L'affichage n'est pas obligatoire pour les particuliers.

Inscrire l'œuvre d'art au bilan de l'entreprise : pour une entreprise, le système de déduction exige que le prix d'acquisition déductible soit inscrit au bilan.


Investir dans l'art pour défiscaliser : quel intermédiaire choisir ?

Pour choisir une œuvre d'art dans le but de défiscaliser, il est recommandé pour une entreprise ou un particulier de se faire accompagner par un professionnel. V.ART est une équipe de professionnels et de passionnés, experts du web et du marché de l'art contemporain. Galerie d'art en ligne, amatrice de nouveaux talents et à l'écoute, Artistics vous aide à choisir l'œuvre en adéquation avec votre goût et votre budget. Si votre objectif est d'investir dans l'art pour défiscaliser, la galerie d'art en ligne V.ART vous informera sur les conditions nécessaires.

Excellence. 
Sensibilité. 
Efficacité. 
Surprenant. 
Inoubliable. 
Galerie montrant

Le blog